Atelier 8 | Transformer les pratiques interprofessionnelles d’enseignement des soins aux personnes âgées atteintes de SCPD : comment apprendre à être et agir dans l’action

Conférencières

Dre Paule Lebel
Dre Paule LebelMédecin spécialiste en médecine préventive, Direction de santé publique du CIUSSS du Centre-Sud-de-l’Île-de-Montréal, professeure agrégée au Département de médecine de famille et médecine d’urgence, Faculté de médecine, Université de Montréal

Notes biographiques

Dre Paule Lebel est médecin spécialiste en médecine préventive depuis 1982. Professeure agrégée au DMFMU de la faculté de médecine de l’Université de Montréal, elle co-dirige avec M. Vincent Dumez (patient) la Direction Collaboration et partenariat patient de la faculté de médecine. Elle est médecin conseil à la Direction de santé publique. Elle a présidé les travaux du Comité interuniversitaire et interprofessionnel en développement professoral continu (CII-DPC) en enseignement des soins aux aînés des quatre DMFMU du Québec (2013-2015).

Nathalie Farley
Nathalie FarleyChef du service de réadaptation - volet hospitalier, HMR du CIUSSS de l'Est-de-l'Ile-de-Montréal

Notes biographiques

Ergothérapeute auprès des adultes multi-handicapés et des personnes âgées ayant des intérêts diversifiés (intégrité de la peau et positionnement, soins palliatifs, douleur chronique, SCPD, collaboration interprofessionnelle, proche-aidants, etc.), Mme Farley obtient son titre de professeur adjointe de clinique à l’Université de Montréal en 2007. Elle forme la relève depuis l’an 2000 et met à profit son expertise en tant que cadre-conseil puis gestionnaire dans la transformation du réseau de la santé depuis 2010.

Conférencier

Christian-Paul Gaudet
Christian-Paul GaudetConseiller-cadre à la qualité des pratiques professionnelles, volet psychosocial, CIUSSS du Nord-de-l’Île-de-Montréal

Notes biographiques

M. Gaudet a été spécialiste en comportement humain à l’Institut universitaire de gériatrie de Montréal. Il est cofondateur de la Société Alzheimer de Montréal et le fondateur de la Fédération québécoise des sociétés Alzheimer. M. Gaudet est également l’ex-vice-président de la Société Alzheimer du Canada.

Conférencier

Magalie Dumas
Magalie DumasConseillère aux régions - coordonnatrice du Service Info-aidant, L'Appui pour les proches aidants d'aînés - Société de Gestion

Notes biographiques

Formée en communication – relations publiques de l’Université de Montréal, mais attirée par l’intervention communautaire et sociale, Magalie Dumas s’est dirigée vers une pratique orientée vers ces secteurs. Comme travailleuse autonome, elle cumule plusieurs mandats dans des secteurs diversifiés. Dans les dix dernières années, elle a été directrice générale de la Société Alzheimer de Lanaudière pendant plus de trois ans et s’est dirigée par la suite à l’Appui pour les proches aidants d’aînés où elle est depuis maintenant cinq ans.

Résumé

Un vaste projet interprofessionnel et interuniversitaire sur l’enseignement des soins aux personnes âgées (PA) pour les futurs médecins de famille et futurs professionnels de la santé et des services sociaux est en marche depuis 2014-2015. Parmi les besoins de formation prioritaires identifiés (sondage en ligne et groupes de discussion) parmi les professionnels de 46 Unités de médecine familiale québécoises, l’enseignement des interventions non pharmacologiques auprès de personnes âgées atteintes de symptômes comportementaux et psychologiques liés à la démence (SCPD) et de leurs proches aidants a été identifié.

Parmi les difficultés soulevées pour assurer un suivi et un enseignement optimal interprofessionnel de cette problématique jugée complexe, étaient mentionnés l’évaluation systématique des causes liées aux SCPD, les enjeux de communication avec les PA et leurs proches dans un tel contexte, la mobilisation et la coordination du travail des équipes interprofessionnelles et des partenaires communautaires, l’appropriation de techniques d’interventions non pharmacologiques. Plusieurs modalités éducatives ont été utilisées dont la formation interprofessionnelle par des experts en soins aux aînés et la présence d’un pair formateur, discussion sur des mises en situation cliniques et utilisation d’outils. Quelques constats rapportés par les participants: meilleure connaissance des services offerts par les organismes communautaires, l’importance de considérer le proche et de le soutenir dans son quotidien, l’importance de développer des habiletés de communication adaptées avec la personne souffrant de SCPD, la plus-value de l’interprofessionnel. En conclusion, les résultats sont encourageants puisqu’ils soulignent la pertinence des modalités éducatives utilisées pour enseigner aux futurs médecins et professionnels de la santé et des services sociaux.

Objectifs de la conférence

  • Résumer les modalités éducatives qui ont été élaborées et testées par une équipe de formateurs de diverses professions (médecin, infirmière, ergothérapeute, intervenant psychosocial, intervenant communautaire) à des intervenants, gestionnaires cliniques et  enseignants cliniciens dans un contexte de soins à domicile et en CHSLD

  • Discuter des avantages et des limites des modalités éducatives qui ont été expérimentées dans quatre milieux cliniques

  • Explorer des pistes éducatives prometteuses pour le développement professionnel et professoral continu en matière de SCPD