Symptômes comportementaux et psychologiques de la démence:
assurer le continuum de soins…
en tout temps, en tout lieu, tous ensemble

Mot de la présidente

En 2016, plus de 115 000 Québécois sont atteints de la maladie d’Alzheimer. Les symptômes comportementaux et psychologiques de la démence (SCPD) sont hautement prévalents dans cette maladie, à tel point qu’à peu près tous les patients atteints d’Alzheimer (de 80 à 97 %) en présenteront, à un moment ou à un autre. Les SCPD incluent entre autres la dépression, l’anxiété, les psychoses, l’errance et la désinhibition.

Ces symptômes sont d’une grande importance clinique, puisqu’ils augmentent l’incapacité fonctionnelle et cognitive et sont associés à une diminution de la qualité de vie de la personne atteinte et des proches aidants. Divers intervenants et familles soulignent les difficultés d’obtenir un soutien spécialisé pour le traitement et la gestion des SCPD. Cependant, grâce au plan Alzheimer québécois, différentes initiatives ont vu le jour au Québec afin de diffuser l’expertise et d’optimiser la prise en charge de ces problématiques.

C’est en continuité avec cette volonté de partager les connaissances et les savoir-faire qu’est née l’idée de créer un événement rassembleur entièrement dédié aux SCPD. Sous la forme d’un colloque d’une journée. Nous avons construit une programmation riche et variée où figurent des conférences, des ateliers simultanés et des séances d’affichage.

Le Colloque SCPD se veut un lieu de réflexion et d’échanges sur les pratiques, mais également une source d’inspiration et d’innovation grâce à la venue d’experts nationaux et internationaux qui partageront avec nous leurs expériences.

Au nom du comité scientifique, je suis donc très fière de vous inviter à ce tout premier colloque SCPD organisé par l’Institut universitaire de gériatrie de Montréal du CIUSSS du Centre-Sud-de-l’Île-de-Montréal. Au plaisir de vous y accueillir!

Dre Marie-Andrée Bruneau, présidente du comité scientifique, gérontopsychiatre, IUGM du CIUSSS du Centre-Sud-de-l’Île-de-Montréal, professeure agrégée de clinique et directrice de la division de gérontopsychiatrie, Département de psychiatrie, Université de Montréal

Objectifs du colloque

  • Repérer et évaluer précocement les SCPD dans tous les milieux de vie des personnes qui ont reçu un diagnostic de maladie d’Alzheimer et autres troubles neurocognitifs majeurs;

  • Connaître et appliquer les interventions les mieux adaptées et en assurer le suivi et la coordination tout au long de l’évolution de la maladie selon la trajectoire proposée dans le continuum de soins et services;

  • Assurer le transfert des connaissances, la mobilisation et l’engagement des professionnels en mettant de l’avant les meilleures pratiques.

Comité scientifique

  • Dre Marie-Andrée Bruneau, présidente du comité scientifique, gérontopsychiatre, IUGM du CIUSSS du Centre-Sud-de-l’Île-de-Montréal, professeure agrégée de clinique et directrice de la division de gérontopsychiatrie, Département de psychiatrie, Université de Montréal

  • Dre Johanne Asselin, médecin omnipraticien, CISSS de Lanaudière

  • Johanne Belzile, infirmière clinicienne, services ambulatoires de psychogériatrie, CIUSSS du Nord-de-l’Île-de-Montréal

  • Marc Bessette, directeur adjoint des services ambulatoires et de l’accès au continuum SAPA, CIUSSS du Centre-Sud-de-l’Île-de-Montréal

  • Christine Fournier, chargée de projet, territoire du RUIS de l’Université de Montréal, Initiative ministérielle sur la maladie d’Alzheimer, IUGM du CIUSSS du Centre-Sud-de-l’Île-de-Montréal

  • Nicole Lafortune, infirmière clinicienne gériatrique en soutien à la 1re ligne, Direction SAPA, CISSS de Lanaudière

  • Caroline Ménard, psychologue, coordonnatrice de l’équipe SCPD, IUGM du CIUSSS de Centre-Sud-de-l’Île-de-Montréal

  • Dre Andrée Robillard, médecin de famille, CIUSSS du Nord-de-l’Île-de-Montréal

Comité organisateur

  • Frédérique Laurier, directrice adjointe – Valorisation et diffusion des connaissances, Direction de l’enseignement universitaire et de la recherche (DEUR), CIUSSS du Centre-Sud-de-l’Île-de-Montréal

  • Josianne Gourde, chargée de projets – événements scientifiques et formations, DEUR, CIUSSS du Centre-Sud-de-l’Île-de-Montréal

  • Audrée Gourde, technicienne en communication, DEUR, CIUSSS du Centre-Sud-de-l’Île-de-Montréal

Crédit de formation

La Direction du développement professionnel continu de la Faculté de médecine de l’Université de Montréal est pleinement agréée par l’Association des facultés de médecine du Canada (AFMC) et par le Collège des médecins du Québec (CMQ).

La direction du DPC de la Faculté de médecine l’Université de Montréal, organisme pleinement agréé en formation continue par le Collège des médecins du Québec, reconnaît 6,25 heure(s) de crédits de catégorie 1 aux participants à cette activité. Le code d’éthique du Conseil québécois de développement professionnel continu des médecins (CQDPCM) doit être respecté (www.cqdpcm.ca).

Ce programme d’apprentissage en groupe répond aux critères de certification du Collège des médecins de famille du Canada et la Direction du DPC de la Faculté de médecine de l’Université de Montréal lui accorde jusqu’à 6,25 heure(s) de crédits Mainpro+.

La présente activité, approuvée par la Direction du DPC de la Faculté de médecine de l’Université de Montréal, constitue une activité de formation collective agréée au titre de la Section 1, conformément au programme de Maintien du certificat du Collège royal des médecins et chirurgiens du Canada pour un maximum de 6,25 heure(s).

Pour tout autre professionnel participant, ce programme donne une attestation de participation de 6,25 heure(s).

Les participants doivent réclamer à leur ordre professionnel respectif un nombre d’heures conforme à leur participation.

Ordre des travailleurs sociaux et des thérapeutes conjugaux et familiaux du Québec : 7 heures de formation continue (HFC) pour les travailleurs sociaux.